Le Forum ENDURO59.COM
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'enduro au Nord de la France
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Le site ENDURO59Le site ENDURO59  
Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 ...
Voir le deal
1.60 €

 

 Moto Trail Tour de Provence 2014

Aller en bas 
AuteurMessage
etinag

etinag

Masculin Nombre de messages : 2102
Age : 58
Localisation : l'atelier
Date d'inscription : 17/12/2007
Points : 2424

Moto Trail Tour de Provence 2014 Empty
MessageSujet: Moto Trail Tour de Provence 2014   Moto Trail Tour de Provence 2014 EmptyDim 29 Juin 2014 - 11:51

Je vous fait suivre une de mes petite aventure bien sympathique effectuée début juin en Provence (MTTP 2014)

Le Trail vu de cette façon c'est un condensé de ce que j'aime en moto càd de l'enduro, de la route, des chemins, de belles routes, un challenge, des potes et des kms et des kms et des kms  Moto Trail Tour de Provence 2014 570649 

et tout ça avec une bestiole de 270 kg et 1200 cc

" Voilou voila le petit CR

En m’inscrivant sur ce MTTP 2014 je ne savais pas trop ou j’allais, si ce n’est que c’était fait pour rouler avec la Super Big T. Qu’on m’avait dit …
Quelques formalités d’inscription, quelques mails et le week-end est booké sur le calendrier ;-)

Ce qui m’a d’abord attiré sur ce concept, c’est le roulage de nuit ; J’adore rouler de nuit ! J’ai eu l’occasion d’effectuer plus d’une dizaine de fois les 12H de la Chinelle, en Belgique, (endurance nocturne organisée de main de maître par Joël Robert himself)  et cette ambiance couplée à l’adrénaline du moment n’ont aucune autre pareil !
Aux fils des années, c’est surtout l’éclairage qui a évolué en enduro et de plus en plus nous roulons de nuit pour ne déranger personne et pour profiter pleinement des chemins.
Les LED ont « révolutionné » l’éclairage et je n’ai pas peur de dire que je vois de nuit comme en plein jour …

Donc voici:

Jour J-10

Petit enduro  avec ma jouette de Zaberg 250 2tps dans le Madiran (Viella).16 km en 4h le matin et 8 km en 2 h l’aprèm : du franchissement dans de la glaise glissante et collante … Petite dégustation de vin du pays ;-)

Jour J-8

Semaine découverte Pyrénéennes avec les gros trails (Super T, 990 SMT et GS 1200) ou je suis guide pour des potes Belges. Semaine à enrouler les cols et encore les cols et toujours les cols. Malheureusement le dernier jour, un des poteaux se prend la roue avant d’un tracteur venant de face dans une manœuvre de dépassement ou la voiture dépassée n’a rien trouvé de mieux que d’accélérer pendant le dépassement… y’en a qui mérite des claques. Je n’hésite jamais quand je dépasse pour justement éviter d’être confronté à des connards de ce genre et suis même limite en block-pass pour les calmer…

Du coup ma préparation du MTTP est complètement chamboulée ; hôpital avec le pote qui a le pied écrasé mais pas trop: métatarse fracturé, grosse entorse et talon troué et à recoudre dû au contact avec le pose-pied arrière ... du bol quoi … (et sans chuter !!)

Jour J-1

Programme complètement chamboulé car prêt de mon fourgon pour que les poteaux puissent  remonter les motos et le blessé en Belgique.
Je visionne la météo et vu le temps annoncé je décide d’y aller par la route. Comme je n’ai pas eu le temps de monter mes pneus à galette commandé pour ce MTTP cela tombe bien. Départ vers 13h de Tarbes avec un petit Trip(y) par le Tarn, l’Aveyron et le Gard et me voilà 9h plus tard et 600km plus loin chez Touratec à Orange. Petit coup de chaud sur le parcour vers 15h qui m’oblige à un coin d’ombre et une boisson rafraîchissante : ça indiquait quand même 34° au thermomètre …
Petit hôtel, petite nuit car grosse chaleur et les intestins qui se manifestent vers 3h du mat contre toute attente… Y’avait quelques choses de pas frais dans le hamburger servi en face aux arènes à Orange …

Jour J

Arrivé sur le site du départ vers 9h et déjà plein de monde. Rencontre avec les coéquipiers du jour et ça passe bien de suite. Pas de prise de tête, ce n’est pas une compèt. On est là pour un gros moment de fun J
Contrôle administratif ok et ensuite le seul bémol du w-e : File au chargement de la trace GPS et le pire, mon Tripy ne veux pas être reconnu par le Pc de l’orga. !! J’essaye mon GPS pris en réserve et là impossibilité de valider cette trace aussi. Les boules car 2h à essayer et finalement transfert sur une clé usb et recalcule par mon mini-pc que j’ai toujours avec moi. Injection de la trace dans mon Tripy et la tout semble ok… si ce n’est qu’à l’usage les 600 km se répartisse  sur uniquement 6 way-points !!! la galère car durant ces 24h j’ai dû suivre la trace sur la petite flèche qui me donne la direction instantanée et avec la boussole en cas d’erreur au lieu  de mes lignes/flèches qui me préviennent 300 à 500m avant chaque changement de direction… la galère quoi …
Petite suggestion pour l’orga. : Pourquoi ne pas envoyer une partie de la trace 48h plus tôt (ou une autre pour test)  pour valider la compatibilité PC/programme/gps ?? Nous étions plusieurs à avoir des problèmes de compatibilité …

12h00

Briefing très complet et très intelligent du G.O. On voit qu’il maîtrise sont sujet ! Suis impressionné par l’équipe derrière lui !

13h30

Départ suivant notre numéro d’équipe après un petit plateau repas bien servi. Les camel-bags sont bien rempli et pour ma part l’ayant oublié, je prends quelques bouteilles de ½ l d’eau : obligatoire !!!
Ici nous commençons à entrer dans le vif du sujet. Mes équipiers : Olivier sur Cagiva Monofaro 750 restaurée avec un bruit de succion très envoûtant et Martial sur Africa-twin . Ils n’ont pas non plus peaufiné leur prépa car les pneus sont en fin de vie et juste des leds pour la nuit. Pour ma part j’ai dégonflé mes pneus de 200 gr à l’avant et à l’arr…

Je dois dire que nous avons du bol car la lecture aléatoire de ma trace couplée à la découverte du nouveau gps d’Olivier ( 1er utilisation) font que nous abordons les changements de direction prudemment et cela donne un rythme prudent et royal à notre équipage. Martial et Olivier ne sont pas des manchots non plus et non remontons après quelques km 3 à 4 équipages …
Les endroits traversés ont cette magie de la Provence et je compte bien y retourner en balade …

De l’après -midi rien à dire si ce n’est les contrôles de passage avec collation et rafraîchissement et la très bonne ambiance lors de nos différentes haltes désaltérantes. Quelques passages assez technique ou je me demandais ce que je foutais là avec la big-T montée avec ses pneus de route…

Olivier profite d’une chute de Martial pour remonter son sélecteur trop bas à cause ses grosses bottes enduro. J’avais anticipé ce réglage sur la mienne. Réglage facile à effectuer grâce à la tige filetée .

Le regard amusé et interloqué de pas mal de gars en matant mes pneus routes (B.W.) et mon regard interrogatif sur les énormes galettes/crampons de certains m’ont donné pour tactique de ne jamais m’arrêter en chemin avec dénivelé sous peine de ne pouvoir redémarrer (surtout sur les grimpettes des chemins en  caillasses) Ici le mode TC1 et mode Touring ont fait merveille car la super T montait partout entre 2000 et 3000 tours/min. J’ai bien dû donner quelques coup de « cirette » d’embrayage pour relancer le poids de la bestiole dans des côtes après virage « très » serré mais sans plus …
Petite parenthèse : impressionnant ces GS kitée/équipée genre tour du monde sans  escale : surtout la nouvelle liquide qui était la vitrine de Touratec . N’empêche, 30 à 40 kg de matos en plus à faire grimper les petites côtelettes ça donne des suées … fermer la parenthèse  ;-) sans parler des valoches qui donnent l’impression que t’a un side-car à doubler

Arrivée à 21h00 sur Sisteron après 7h de roulage et repas bien mérité ! Ici je dois dire chapeau pour le côté intendance car ce fut caviar tout au long de ce périple !

Neutralisation obligatoire d’1h30 et ensuite départ pour la boucle de nuit.

J’ai toujours pas compris le modus operandis de cette étape de nuit  mais comme le but était de faire le parcours complet  on s’est pas trop posé de question. De plus on s’est vu joindre à nous Bernard, que je soupçonne d’un passé enduriste, dont son équipe ne roulait pas de nuit, et dont son sens et son équipement de navigation nous facilitait la trace (et la vie). Me voilà donc en binôme, lui servant de lumière ( J) et suivi par le duo de potes Africa et Cagiva. Désolé de vous avoir fait manger de la poussière les gars et merci de m’avoir permis de rester devant pour l’éclairage.

Alors ici, je crois que débute une de mes plus belles parties moto. Le Bernard, aux anges d’être éclairé (pas toujours constamment mais la plupart du temps) qui souriait dans son casque et me disait se rappeler une aventure ou l’autre ; et moi debout sur mes cale-pieds car derrière le duo envoyait de la lumière aussi et impossible pour moi de dévier mes rétros car je ne voulais pas les perdre de vue en cas de difficultés. La super-T est parfaite pour moi en position debout : pour preuve j’ai quasi effectué toute la partie TT de cette façon.
Bon le Bernard en a profité pour me repeindre mais c'est involontairement; enfin du moins je crois ... mais quand il accélérait avant la flaque? ... Bernard ???  lol!  


On s'est trompé quelques fois, on s’est retrouvé dans le jardin et quasi sur la terrasse d’une propriété en voulant retrouver la trace (heureusement qu’il n’y avait pas de barrière car on aurait dû sonner pour qu’on viennent nous ouvrir pour sortir   ,
On a rencontré la team super T du fofo au contrôle de passage fantôme. Ensuite en repartant et en voulant mener, je me suis perdu la dernière heure et les potes ont perdus ma trace en voulant me retrouver .

Bref, arrivé à 6h du mat et fin de la partie de nuit (en introduisant les coordonnées gps à l’arrivée car mon Tripy avait décroché (ou c’est moi qui ai décroché du Tripy, ch’ai plus)

Arrivée peu après des poteaux avec un peu d’irritation car ils ont cherché après moi 1/2h. J’ai cherché après eux aussi mais m’étant perdu et encore reperdu il fallait que je suive la trace que j’avais retrouvé.  Je pensais les avoir devant moi donc je roulais un peu plus vite mais finalement j’ai compris qu’ils étaient derrière peu avant l’arrivée.

La nuit est quand même dure à gérer car le corps à ses habitudes (comme je sors plus en boîte de nuit ces pas évident, lol )
Plus d’une fois ont avait prévus de s’arrêter au contrôle qui arrivait mais l’envie de boucler l’étape de nuit était la plus forte. Et comme involontairement on se mettait de l’animation ça gardait éveillé …

Pour la 3eme partie ce fut plus compliqué car Olivier ayant failli perdre son axe de roue arrière avant l’arrivée de nuit, c’est tout juste qu’il a pu le remboîter car il était sorti de 15 cm !! Je n’ose pas imaginer les dégâts en cas de perte …
Pas d’écrou pour réparer donc ils décident de terminer par la route. Chapeau les gars !!

Après avoir essayé de dormir une heure (impossible avec le bruit des départs programmé des groupes aux départs ) je me retrouve donc au départ seul et interdiction de partir. J’invente bien que je suis avec un groupe qui part mais ils partent chercher de l’essence alors que moi j’en assez . 10 kg de gagner ça aide  clin d\'oeil

Je part quand même et je me retrouve par hasard avec Bernard mon poisson pilote de la nuit. Celui-ci à récupérer son groupe mais il me demande d’avancer car son groupe est en « initiation » … ?

Bref suite à ça je me fais sermonner au pointage car interdiction de rouler seul mais j’ai envie d’avancer plutôt que d’être un poids pour d’autres qui ont à avancer aussi. Je repars donc et là la Yam me fait croire que j’ai une crevaison. En fait j’ai explosé un joint-spy de la fourche et je pense aussi que l’amorto arrière à chauffer un peu dans les méchantes rainures à traverser. Toujours est-il que je me retrouve avec une moto qui ne voulait plus virer. Je quitte la trace et cherche donc une station-service pour vérifier tout ça et effectuer le plein. Comme dit plus haut ma botte et le côté gauche du moteur pleins d'huile et de la fourche m’indique les pourquoi du problème et je pense aussi que l’amorto ayant refroidi a retrouvé ses capacités. Retour donc sur la trace. Cette trace du matin m’a paru plus dur et plus compliquée que celle de la veille aprèm . (apparemment pour la moto aussi )

L’arrivée sur le Ventoux c’est quelques choses quand même ! On vient de passer 24h sur une autre planète et d’un seul coup cette quantité, cette masse de touristes, de cyclistes (impressionnant dans les 2 sens !! Y’a une boucherie qui doit faire de l’or en barre à vendre de la chair humaine car c’est quasi impossible qu’il n’y ai pas d’accident !! et un vélo qui rencontre un motard ou une bagnole (voir un camping-voir ; un autocar !!! … )
Enfin bref j’ai halluciné à terminer ce périple à zigzaguer à travers tout ça …

Je retrouve mes camarades de jeux qui ont roulé pour nous rejoindre et après quelques échanges d’impression et petit mot du G.O. nous décidons de rejoindre Orange ou nous attend mes valises et leur fourgon. Bien sûr on a pris le chemin le plus long … tant qu’à faire. Et en avant pour la grimpette du sommet du Ventoux et la descente vers Malaucène. Me suis mê^me frotter à une ducat 998 pendant la descente: on change pas ses habitudes de rouleur de sportives ...

J’avais prévu de rentrer par les campagnes et vallées mais la raison m’a fait prendre l’autoroute ( 600 km quand même) et de faire un arrêt dodo d'une 1/2 heure avec vue sur la Méditerranée en quittant Narbonne direction Carcassonne et Toulouse.  
Douché et au lit après un périple de 3 jours, une nuit blanche et 2000 km de grosse T.
Mes bottes étaient à mes pieds depuis près de 40h d’affilée…

En résumé et en conclusion, à faire ou à refaire avec des potes sans hésiter !!

La super Ténéré 1200 m’a prouvé qu’elle n’était excellente nulle part mais bonne partout !!




Content d'avoir rencontré la Ténéré 750 team , Philippe qui a lancé sa super-T dans l'aventure (avec prépa spéciale bulle-off  cool  ), mes acolytes du moment Olivier et Martial: chapeaux les gars!! , Bernard alias ktm 690 enduro R qui manie sa machine comme son gps (ou le contraire ) et content d'avoir pu apprendre à certain sudiste qu'un "cercueil" ( ou mazout) est une bière avec du coca (ou l'inverse)    et plein d'autres gars qui ont la même passion  motard

A+ sur les chemins, les routes, les cols ...

là je reprend le cour normal de mes activités après 10 jours de folie


désolé pour la longueur mais quand on aime on compte pas  lol! "


lever du soleil sur la Provence
Moto Trail Tour de Provence 2014 Dsc_0110



ci après quelques photos/film piqués chez les potes traileurs  Wink 



https://plus.google.com/photos/100850359005383084088/albums/6022998359170787473

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=fZYrhFfc0sI#t=0

Enduro "attitude"
https://lh6.googleusercontent.com/-eo2UgJFnwGc/U5YBvZIYHmI/AAAAAAAACwI/hIpRaan6roc/w769-h577-no/IMG_4752.jpg

Bibi au départ tout propre
https://i.servimg.com/u/f39/18/11/47/08/p6070017.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Bastien 5959

Bastien 5959

Nombre de messages : 1256
Age : 36
Localisation : Hautmont
Date d'inscription : 02/07/2010
Points : 1416

Moto Trail Tour de Provence 2014 Empty
MessageSujet: Re: Moto Trail Tour de Provence 2014   Moto Trail Tour de Provence 2014 EmptyDim 29 Juin 2014 - 14:25

Bravo Etienne pour ton CR.
Ca ne doit pas être évident avec ces gros trails, j'aurais peur d'abîmer ma GS.
Revenir en haut Aller en bas
Pilou
Modérateur
Pilou

Masculin Nombre de messages : 5290
Age : 58
Localisation : Beauraing, Belgique, Europe
Date d'inscription : 05/06/2008
Points : 5347

Moto Trail Tour de Provence 2014 Empty
MessageSujet: Re: Moto Trail Tour de Provence 2014   Moto Trail Tour de Provence 2014 EmptyDim 29 Juin 2014 - 21:53

Chouette cr, merci  Wink  Moto Trail Tour de Provence 2014 570649 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gigapc.be
jul
Modérateur
jul

Nombre de messages : 6307
Age : 42
Localisation : Nord
Date d'inscription : 20/06/2009
Points : 6936

Moto Trail Tour de Provence 2014 Empty
MessageSujet: Re: Moto Trail Tour de Provence 2014   Moto Trail Tour de Provence 2014 EmptyDim 29 Juin 2014 - 21:58

Excellent  Moto Trail Tour de Provence 2014 570649 
Revenir en haut Aller en bas
etinag

etinag

Masculin Nombre de messages : 2102
Age : 58
Localisation : l'atelier
Date d'inscription : 17/12/2007
Points : 2424

Moto Trail Tour de Provence 2014 Empty
MessageSujet: Re: Moto Trail Tour de Provence 2014   Moto Trail Tour de Provence 2014 EmptyLun 30 Juin 2014 - 11:01

@Bastien 5959 a écrit:
Bravo Etienne pour ton CR.
Ca ne doit pas être évident avec ces gros trails, j'aurais peur d'abîmer ma GS.

Bah une GS c'est fait pour  Wink de plus l'organisateur interdisait de rouler seul justement pour pouvoir les relevés en cas de chutes ... ( entre autres)

ceci dit y'avait une majorité de 750 voir 800 . pour ce genre d'orga c'est le top . le poids c'est l'ennemi ( mais suis pas certain que j'aurai eu plus facile avec ma 660 XTZ ...)

encore 2 liens sur cette sortie

petit article chez motomag
http://www.motomag.com/Moto-Trail-Tour-de-Provence-plein-les-tetines.html#.U7ElMpR_t5I

petite video très "live" de potes en 750 ténéré
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Qjk0xRp8hQU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Moto Trail Tour de Provence 2014 Empty
MessageSujet: Re: Moto Trail Tour de Provence 2014   Moto Trail Tour de Provence 2014 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Moto Trail Tour de Provence 2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum ENDURO59.COM :: LA BUVETTE du FORUM :: Discussions Générales-
Sauter vers: