Le Forum ENDURO59.COM
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'enduro au Nord de la France
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Le site ENDURO59Le site ENDURO59  
Le Deal du moment : -29%
Jeu d’ambiance Dobble
Voir le deal
7.12 €

 

 Frontalier !

Aller en bas 
AuteurMessage
Xtof
Orval Man
Xtof

Masculin Nombre de messages : 3028
Age : 50
Localisation : Nord 59
Date d'inscription : 07/04/2008
Points : 3445

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Frontalier !   Frontalier ! EmptyMer 7 Sep 2011 - 16:38

Etant frontalier, il m'arrive parfois de confonfre le vocabulaire français et belge.

Afin d'éclaircir certaines expressions que j'aurais utilisés par le passé et que je pourrais encore utilisier certainement dans le futur, je vous joins qqs définition transmises ce jour par mon ami Marcouille.

Bonne lecture:

Quelques expressions typiques en Belgique...Tu les connais???

o A POUF: Au hasard. Comme ça, nous, devant un dilemme, on tape à pouf. (Là ou d'autres, se tapent la pouf...!)

o A S' NAISE : En toute décontraction (plutôt wallon). L'expression dénote dans le chef de celui qui l'utilise, une pointe d'admiration pour l'imperméabilité au stress de celui dont il parle.

o AUTO-SCOOTER : Tellement ancré dans les belgicismes qu'on se demande quel est le mot labellisé. Auto-tamponneuse? Nous on s'en tamponne !

o BOMME : poutre de gymnastique dont le nom provient très probablement du bruit que fait l'élève quand il la percute de plein fouet.

o "BèèKES" : Exclamation de dégoût. Plus un truc donne envie de rendre (remettre, vomir, gerber ) plus l'accent grave est marqué ( bèèèèèkes). C'est donc qu'il y a quelque chose de vraiment dégeu en vue.

o A-FOND : "Cul - sec" ,plutôt avec une chope et entre étudiants.

o (S')ABAISSER : Se pencher ;" Hé chou, fais un peu attention, quand tu t'abaisses , on voit ton début de..."

o ALLEZ ! : Mot multi-fonctionnel "allez hein, te laisse pas aller" ou alors "mais allez, qui a fait ça ?" ou enfin: "allez, pourquoi tu dis ça mènant?"

o BACK : terme d'origine anglo-saxonne, attaché aux crampons dans certains cercles footballistiques foncièrement belgicains. "Alors..., Jef au keep, Staf au back droit, Jos au libéro, Ronnie dernier homme et Patchke au back gauche." Généralement, le back droit est court sur pattes, plutôt baraqué, très modérément technicien et tacticien limpide: "Dégage , men, dégage ! "
Plus on descend dans les divisions, plus il est barbu, plus sa vareuse est étriquée, plus son haleine sait pourquoi les hommes savent pourquoi et plus ses adversaires ont des protège-tibias costauds.

o BAS - COLLANTS : "Chou ce soir , il y a bal. Enlève ton cache-poussière et mets tes bas-collants, que tu me fasses pas sentir gêné comme la dernière fois"

o BOILER : Le belge est fils d'une fracture, historique, culturelle, linguistique. Il vit sur une faille tectonique, qu'il a nommé la frontière linguistique où se frottent les continents germains et latins. De temps à autre, ça chauffe, ça pète à Leuven, à Fourons, Bruxelles, Hal ou Vilvoorde. Mais les plombiers se moquent de la tectonique. De Poperinge à Huy-Waremme, ils ne parlent pas de chauffe-eau mais de boiler. Et même si cet anglicisme barbare est devenu un " boualère" à Flémalle (en Wallonie), un "boualééééééér" à Lietch (=Liège) et un "boïleur" à Ixelles (commune de Bruxelles), l'important dans ce pays c'estqu'on continue à se comprendre, non ?

o BERME : terre-plein central. En Belgique, la berme désigne l'espace qui sépare les 2 chaussées d'une autoroute. En France, la berme est un sentier étroit aménagé entre le pied d'un rempart et un fossé ou encore entre une levée et un canal. Ce mot serait issu du haut allemand "brem" lui-même emprunté , croit-on, à l'ancien norrois "barmr" ( bord).

o CARROUSEL : le truc qui tourne avec dedans des voitures de pompiers avec dedans des enfants. Le plus célèbre carrousel est fouronnais, avec dedans Jean-Marie Happart , une fois bourgmestre, une fois pas bourgmestre, une fois bourgmestre, une fois pas bourgmestre.

o CERVELAS : agglomérat de viandes incertaines compressées façon Zeppelin indissociable de "dikke" et de "tralala". Le cervelas doit être avalé sans intelligence. Nous on les achète souvent au "Fritkot"!

o CLIGNOTEUR : lumière qui lume puis qui lume plus. Les français parlent de "clignotant".

o DOUF: Avec leur bla-bla savant, les météorologues font des chichis inutiles. En Belgique et pour les belges, il fait soit "caillant" soit "bon" soit "beau". C'est on ne peut plus simple. Et si le mercure dépasse les bornes(saisonnières ) , alors chez nous , il fait "DOUF" = chaud , lourd... "Chérie, il fait douf ici, ouvre-moi un peu la fenêtre et pendant que tu es debout, prends-moi encore une Duvel dans le frigo".

o DOUFFE: cuite. "Mon vieux , je me suis pris une de ces douffes, pourtant, j'avais pas bu grand' chose, juste une petite douzaine de Duvel"

o ESSUIE DE VAISSELLE: linge de maison servant à sécher couverts, verres et casseroles après qu'on les a lavés et bien rincés. L'utiliser aussi comme essuie-mains, c'est dégueulasse. En France, vous utiliserez un torchon. Surtout pas utiliser un torchon pour votre vaisselle si vous êtes en Belgique ce serait aussi dégueulasse...Nous on nettoie parterre avec ça!

o FREQUENTER : Avant les meufs, au temps de Mlle Beulemans, on ne flirtait pas, on ne draguait pas, on sortait pas avec, on ne se les tapait pas. La descendance de Bossemans et Coppenole "fréquentait" tout comme nos parents à l'expo 58. Mais fréquentait qui ? ,demanderait le parisien en bas de ça. Ouille que nous n'aimons pas ces garçons ! Qu'ils sachent que dans son emploi absolu, "fréquenter" signifie les rapports disons?.. amoureux avant les fiançailles. Comme chacun sait, après, on ne fréquente plus, on "courtise".

o FRISKO : C'est bien simple, on ne connaît pas le mot en français. Un frisko, c'est un frisko. On remercie Artic qui l'a inventé ainsi que les Noisella ( frisko avec noisettes) et le Cornetto ( à la fraise).

o FROTTER : récurer, mais aussi danser un slow (ou "frotting-blues"!) ou gueuler sur quelqu'un qui a fait des bêtises. "Je lui ai frotté les oreilles". Aussi, l'un des mots préférés de notre Rodrigo Benkens national quand cela se joue au sprint: " Oh la la, ça frotte dans tout le peloton et Tom Boonen qui est enfermé ! " Bien insister sur les "R", pour le dire comme à la télé.

o FROTTEUR : petite brosse pour tableau noir. N'efface pas parfaitement la craie ( l'éponge est là pour cela). Provoque un bruit formidable quand lancé du dernier banc, il percute le tableau sur sa face non feutrée. Les anciennes versions en bois sont beaucoup plus maniables et font encore plus de bruit.

o FROUCHELER : roucouler, flirtouiller, se faire des papouilles.

o GRIFFE : "- Maman, j'ai mal ma joue, - c'est malin ça, t'as une grande griffe" Des voyous peuvent aussi faire des griffes à votre voiture ! Attention !

o LOGOPEDE : Orthophoniste. Curieusement, le français admet " logopédie" mais snobe les "logopèdes" dont l'étymologie n'est pourtant pas moins imparable.

o NON PEUT-ETRE!!! : oui sûrement. Et pour dire non ,il faut dire oui, peut-être. Seuls les belges s'y retrouvent.

o OUILLE-OUILLE: Si ça fait mal, c'est ouille. Dit deux fois, ça n'exprime plus la douleur mais l'étonnement, la lassitude ou l'impossibilité. "Ouille-ouille, qu'est ce que tu me demandes là ? Dans certains cas, c'est plus menaçant: " Ouille-ouille, qu'est ce que tu vas prendre ! " Souvent utilisé pour exprimer de la surprise par rapport au récit d'un interlocuteur : "Ouille-ouille, toi ! ". Attention l'accent tonique est différent suivant les cas.

o JOURNEE (bonne): Tout est question d'intonation." Au revoir, Monsieur, Au revoir Madame et une bonne journéééée". A dire avec un cul de poule et un air de faux-cul...

o MANIQUE : Le Mari:" Ouille, je m'ai brûlé à la casserole de carbonnades". Sa femme:" M'enfin chou, je t'avais dit de prendre les maniques".

o MANCHE (à balle): Cire-pompes, lèche-cul, frotte-manches, fayot, souvent premier de classe quand même, le salopard !

o PAF (être). Ou rester PAF. "A quia, bouché bée, les bras ballants, scié. Ne pas confondre avec le colonel Paf. Redoutable défi mêlant gymnastique et performance alcoolisée. Rien à voir non plus avec Jean-Marie (y'a 2 ff) ni avec le P.A.F. paysage audiovisuel français.

o PANADE : voir "Pape" Par ailleurs être dans la panade, c'est être dans le gaz ou dans la mélasse.

o PAPE : Prononcez "Pap" . Les bébés belges adooooorent. Les pépés aussi. Vachement plus parlant que bouillie. La pape s'écoule des commissures puis s'échoue généralement un peu sur la bavette mais aussi partout autour. "Chou, donne sa pape au p'tit."

o PAR APRES : "Après" avec "par" devant. "D'abord, il a dit oui, par après, il a dit non". Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. N'existe pas en version "Par avant".

o PLACE ( avoir une bonne) : Avoir un emploi sûr et rémunérateur. Le rêve des parents belges pour leur descendance. Pour beaucoup, cet idéal reste encore quelque part sous le parapluie de l'état, dans le costume 3 pièces d'un fonctionnaire chef (adjoint) de service.

o PLACE ( voir la) Voir la différence. La ménagère: "j'ai nettoyé la cuisine". Son mari: "Oui, on voit la place"

o PLOTCH : de beurre. Mais une grosse, hein, et bien au sommet de la purée.

o FEU OUVERT: L'âtre de la cheminée ! Un feu ouvert, c'est un peu comme une cassette mais avec l'image en vrai.

o CLOCHE : Insulte désignant une empoté, gaffeur, nigaud.

o CLOCHE : Pour cloque ou ampoule. "Papa, c'est encore loin, parce qu'avec mes cloches, j'ai mal mes pieds".

o METTRE ( dans son dos) : nos voisins du sud pourraient y voir une connotation sexuelle voire de la sodomie et bien ils ont tout faux ! Chez nous, on le dit quand on s'habille et pas l'inverse. "Chou, tu vas mettre ton nouveau costume pour aller au mariage de Charel?"

o QUETTER : Là par contre, c'est nous les cochons ! Rien à voir avec une quête, qui quette ne s'abstient donc pas.

o EXEMPLATIF: Mais pourquoi diable, les belges s'escriment-t-ils à user de vocables inusités dans l'hexagone? Mais parce que chez ces snotneus, ces biesses, ils n'y a ni drèves, ni soquets, ni couques, ni lichettes, ni bermes centrales ! Et on ne dit pas ça en guise d'exemple ou de manière exemplaire mais à titre exemplatif.

o RAWETTE: petite quantité, souvent excédentaire. Un définition plus complète serait superfétatoire. Je vous la mets quand même???

o RENON : Chez nous, on ne résilie pas un bail, on donne son renon. Souvent parce qu'on a enfin une brique dans le ventre.

o QUEUE (faire la) Sujet d'empoigne entre français et Belges. Les premiers font la file, les autres la queue. Mais les uns et les autres se retrouvent quand il s'agit d'enguirlander le resquilleur : "A la queue comme tout le monde ! ".

o SAISI : étonné et/ou crétin. " N'insistez pas docteur, c'est un saisi"

o SAVONNEE: une bien bonne est conseillée pour "rattraper" un fauteuil mais il faut "frotter" énergiquement.

o SACOCHE : Sac à main mais pas un sac à 1.000 Euros. Si on traite un "Delvaux" de sacoche, ça peut aller jusqu'au procès.

o SOQUET: Un belge qui achète deux soquets, on peut dire de lui qu'il a une belle paire de douilles.

Typicités bruxelloises :
o BALLEKES : plus au sud , Boulettes ou Vitoulets. Sauce tomate évidemment. (à Liège c'est avec sauce lapin). Avec des frites qu'on écrase à la fin dans l'assiette, trop bon !

o KOCHER : Nettoyer. Chez nous, on ne koche (coche) pas seulement une case dans un formulaire mais toute la maison pour qu'elle soit bien blinquante. La ménagère y gagnera son plus grand titre de noblesse, celui d' "echte kochvrâ" ( amour de petite femme d'intérieur).

o KAKE: qui kake défèque et produit de la kake...

o LABBEKAK: Pleutre, trouillard, poltron, peureux. Vu la définition de "Kake"en plus vulgaire, "Labbe" pouvant être interpreté comme "lèche". Okay ?

o KIEKEBICHE: chair de poule. On a les "kiekebiche".

o KUS- MEN- KLUUT: ça ne se traduit pas, bienséance oblige, mais ça se comprend dans toutes les langues de Belgique. Injure courante entre hommes. C'est en effet réservé aux hommes et à leurs attributs.

o KROLLE (Kop) On était parfois dur pour ceux qui les arboraient dans la cour de l'école. Mais pour eux, quelle économie de coiffage le matin !

o NEK(dikke) :Vantard, un gros cou, quoi !

o PLEKKE : "ça plekke" comme les doigts et les joues d'un enfant s'enfonçant la frimousse dans la barbapapa, dégustant une "smoutebolle" ou un "bolus". Ça plekke enfin comme un grand benêt suant lors d'un slow trop serré par temps chaud.

o STOEMMELINGS (en) : Bruxellois assez répandu au sud. En douce, en catimini, discrètement. Tout peut être fait en stoemmelings, filer d'une soirée barbante, siester pendant les heures, prendre dans la caisse?

o STINKE (ça): Qui stinke Pue

o VOLLE GAZ: signifie vite ou VOLLE PETROL signifie vite aussi : " tu ranges ta chambre et volle petrol , hein!
Revenir en haut Aller en bas
jul
Modérateur
jul

Nombre de messages : 6307
Age : 42
Localisation : Nord
Date d'inscription : 20/06/2009
Points : 6936

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyMer 7 Sep 2011 - 17:12

ça c'est très utile comme dico ! Frontalier ! 570649
Je vais prendre le temps de tout bien lire Laughing

et ya pas "Oufti" dans la liste ? ça veut dire quoi ?

Frontalier ! 331436 Frontalier ! 720546
Revenir en haut Aller en bas
Pilou
Modérateur
Pilou

Masculin Nombre de messages : 5290
Age : 58
Localisation : Beauraing, Belgique, Europe
Date d'inscription : 05/06/2008
Points : 5347

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyMer 7 Sep 2011 - 17:18

Oufti, c'est à Lièche qu'on dit ça ... Laughing

Source Wikipedia:

Citation :
Oufti : Marquant la surprise, l’étonnement (principalement dans la région de Liège).

Comme dans : Oufti ! Je ne l’avais pas vu.

Il marque l'étonnement : "Oufti la bagnole, comme elle est arrangée !"
L'admiration : "Oufti, que c'est beau".
La colère : "OUfti, il commence à me faire chier celui-là !"
La lassitude : "Oufti, j'en peux plus !"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gigapc.be
bill
Admin
bill

Masculin Nombre de messages : 7484
Age : 50
Localisation : Douaisis
Date d'inscription : 18/08/2007
Points : 7147

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyMer 7 Sep 2011 - 17:22

Oufti on peut traduire par : Whaaaaa , AH Ouais !!

Surprise, etonnement ...

Wink

_________________
Frontalier ! Signat10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.enduro59.com
jul
Modérateur
jul

Nombre de messages : 6307
Age : 42
Localisation : Nord
Date d'inscription : 20/06/2009
Points : 6936

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyMer 7 Sep 2011 - 17:35

Merci mes gens ! Frontalier ! 570649

Je vais pouvoir en claquer dans tous mes posts maintenant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Xtof
Orval Man
Xtof

Masculin Nombre de messages : 3028
Age : 50
Localisation : Nord 59
Date d'inscription : 07/04/2008
Points : 3445

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyMer 7 Sep 2011 - 18:13

@jul a écrit:
Merci mes gens ! Frontalier ! 570649

Je vais pouvoir en claquer dans tous mes posts maintenant Very Happy

Oufti ! Avec Jul qui va utiliser "Oufti" dans tous ces posts, on n'as pas fini de voir appraître cette charmante expression poétique.
lol! Frontalier ! 269697
Revenir en haut Aller en bas
ETIENNE

ETIENNE

Masculin Nombre de messages : 2285
Age : 55
Localisation : 59°09'53''N4°11'11''E DANS UN FUTUR EX BEAU PAYS?
Date d'inscription : 17/11/2007
Points : 1812

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyMer 7 Sep 2011 - 20:17

il y a aussi sind'jieu ,vingtd'jeu ,milliard dé djieu ,merTe,a tantot ou aputar,monbeuge,carterpillar infractus arret au port .....
Revenir en haut Aller en bas
bill
Admin
bill

Masculin Nombre de messages : 7484
Age : 50
Localisation : Douaisis
Date d'inscription : 18/08/2007
Points : 7147

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyMer 7 Sep 2011 - 20:50

y a aussi : Bon anniF diminutif de bon anniFersaire Laughing

_________________
Frontalier ! Signat10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.enduro59.com
JPL

JPL

Masculin Nombre de messages : 2073
Age : 55
Localisation : Namur
Date d'inscription : 09/03/2011
Points : 2376

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyJeu 8 Sep 2011 - 8:44

Suite à l’excellent travail d’ Xtof et à l’approche des fêtes de Wallonie, certaines précisions s’imposent si d’aventure, l’un d’entre vous venait passer les fêtes à Namur.




Avisance : pâte feuilletée fourrée d’une saucisse ou de viande hachée, spécialité namuroise, si tu as une migraine le lendemain, change de fournisseur.

Avoir le… : suivi d’un verbe au participe présent, indique une certaine disposition d’esprit à un moment donné. Exemple : ‘j’ai le buvant’ indique une forte envie de consommer de la bière. ‘J’ai le quettant à mort’ signifie que l’auteur de la phrase à une envie douloureuse de s’accoupler avec la première venue.

Barakî : lie de la société, au départ celui qui vit dans une baraque, un taudis, par extension, toute personne ayant une apparence ou un comportement de basse classe. Exemple : un type crache par terre : ‘c’est un barakî’ ; une fille pisse contre un mur :’c’est une barakerêsse’.

Bauchelle : jeune fille

Binauche : content

Biche : belle fille

Top biche : très belle fille

Top biche de malade : incroyablement belle fille.

Thon : fille moche (Synonyme : Golgoth mais ça c’est plutôt pour les nostalgiques de Goldorak)

Top Thon : est clairement une fille qui est top moche.

Chaude comme une baraque à frites : expression immortalisée par Poelvoorde, se passe de commentaire mais on aimerait la rencontrer un jour où on ‘a le quettant à mort’

Café du collège : café Namurois où on sert la bière suivant les règles de l’art.
Comment ça ? ce n’est rien d’extraordinaire !!! Je répète pour ceux quoi ne comprennent pas : café Namurois où on sert la bière suivant les règles de l’art.
En bonus le patron a un rire qui fait trembler les cloches de la cathédrale Saint-Aubain qui se trouve pourtant à deux cents cinquante mètres.

C'est todi li p'tit qu'on spotche :
c'est toujours le petit qu'on écrase (écraser, écrabouiller... comme le bruit : "spotche"), lamentation namuroise classique.

Chwès : vrai namurois

Clignoteur : Les français parlent de ‘clignotant’, la passivité de l’équivalent Français laisse à croire que celui-ci n’est pas souvent utilisé.

Cougnoux : spécialité de noël, c’est une brioche aux raisins.

Cramique : c’est un craquelin auquel on a ajouté des raisins.

Crevé plein/crevé saoul : ivre mort, ou encore mort sket, mort tanne, pertotal, déchiré…

Dagobert : baguette garnie, classiquement, de jambon, de fromage et de crudités mais la garniture est free-style.

De fait : faute de français de Belgique, voudrait signifier ‘en effet’ ; bizarrement cette expression est souvent utilisée par des gens qui se la pètent (nous avons nos snobs aussi) et qui en conséquence sont ridicules deux fois.

De Suite : faute de français de Belgique, voudrait signifier ‘ tout de suite’ ; bizarrement cette expression est souvent utilisée…

Déjeuner : il n’y a pas de petit déjeuner en Belgique parce qu’on ne mange jamais un peu, donc le premier repas du jour, celui où tu arrêtes de jeûner, s’appelle le déjeuner, c’est logique et c’est copieux. A midi on dîne, le soir on soupe.

Dispouille : Plat typique consistant en craus boyas (boyaux gras). Fricassée namuroise constituée de dépouille de porc nettoyée et bouillie pendant des heures par le boucher. Découpée ensuite en petits morceaux et recuite avec des oignons et agrémentée d’une giclée de vinaigre et de moutarde. Excellent reconstituant pour les organismes éprouvés par des libations excessives. Celui qui refuse l’obstacle voit sa virilité sérieusement mise en doute. Se déguste de préférence à l’école des pauvres à Namur.

Djondu : celui qui s’est fait avoir, roulé.
Francwès : ‘J’ai mangé de la dispouille, elle n’était pas fraîche’
Djozêph : ‘ tu es vraiment un djondu’

Doubler : connaître un échec scolaire d’une gravité telle qu’on recommence son année. Ce verbe est inconnu en France.

Redoubler : verbe français au sens étrange, puisque le préfixe re- indique la répétition, je suppose que ça veut dire doubler deux fois, donc rater deux années scolaires ????

Duvel : bière blonde flamande forte, en dialecte flamand Duvel veut dire diable, et c’est vrai que son effet sur l’organisme humain a quelque chose d’infernal ; une brasserie concurrente commercialise une bière appelée SATAN, les bières belges ont souvent des noms à connotation religieuse.

Echasseur : personnage du folklore namurois, personne se promenant sur des échasses. On pense que les échasses étaient utilisées lors des nombreuses crues de la Meuse et de la Sambre. Combat des échasseurs : c’est quand une personne jusque là paisible prend conscience que celui qui a des échasses d’une autre couleur est un ennemi et qu’il faut le faire tomber tout en restant sur ses propres échasses. Fifre et tambour, soleil et foule excitée. C’est assez couillu.

Ewaré : ahuri

Fade comme une bite d’ours : pas bien vaillant.

Fatcha qu’elle est bonne la meuf là ! ‘: Vous avez choisi de quitter la province de Namur et vous êtes à Charleroi, vous êtes une fille et un indigène vous adresse la parole de la sorte, remontez vite dans votre voiture.

Filet américain : en France : steak tartare, là c’est match nul balle au centre, puisque cette viande hachée n’a rien d’un steak ou d’un filet et n’est pas plus américaine que provenant des steppes asiatiques.

Fringale du diable : se prononce fringaldudjiap, expression cycliste belge, signifie qu’un coureur connaît une grosse défaillance.

Gamin de merde (Prononcez gamind’mêrt) : exprime un doute sur l’honnêteté, la probité, les bonnes manières de la personne à laquelle vous vous adressez.

Maison communale : équivalent belge de la mairie, aussi appelé hôtel de ville, suivant qui y est au pouvoir, on peut ou pas s’y procurer du carburant à conditions d’ami.

Man’daye : synonyme du ‘peón’ espagnol, homme à tout faire.
La plus belle définition nous vient du grand artiste René Binamé :
‘ c'èst scrandichant d'ièsse on man'daye i faut bouter tote li djoûrneye po on patron s'crèver al taye c'èst nin qui dji seûye fènèyant mins viker po bouter ça c'èst nin viker.’

Membré comme un câble de frein (ou comme un spéculoos de combat) : pas bien costaud quoi.


Oufti : interjection liégeoise marquant selon les cas : l’étonnement, l’admiration, la difficulté…

Manche à balle: lèche-cul, frotte-manche, fayot, souvent
premier de la classe, parfois en trichant et plus tard représentant du peuple.

Mazout (aussi appelé cercueil) : mélange douteux à base de coca et de bière. A éviter.


Tango : même remarque que ci-dessus mais tu remplaces le coca par du sirop de grenadine.

Perroquet (tu ne vas pas le croire) : même remarque que ci-dessus mais tu remplaces la grenadine par de la menthe. Précision, commander ce breuvage peut être dangereux (On aurait émasculé le dernier à l’avoir fait dans mon café habituel)

Mitraillette : là on est moins fier, spécialité douteuse d’origine liégeoise, vendue en friterie, se compose d’une baguette garnie de frites et de morceaux de viandes molles, le tout noyé sous une grosse quantité de sauce (mayonnaise ou andalouse ou bien sûr samouraï pour tuer ta dernière papille gustative), si tu as un cerveau, tu ne peux consommer une saloperie pareille que si tu es ivre, sinon tu fais partie des gens qui préfèrent manger des crasses belges plutôt que des crasses américaines genre McDonald’s. Mais comme il s’agit d’une exception culturelle, tentons quand même de sauvegarder la mitraillette face à la montée en puissance des balkaniques kébabs. Un italo-namurois voudrait lancer sur le marché la pizzaillette…

Nonante : en mauvais français quatre-vingt-dix. Les Belges ne comprennent toujours pas pourquoi les français s’acharnent à utiliser des mots aussi compliqués et illogiques.
Nine-ninety
Neun-Neunzig
Neuf-Nonante.

Peket/Pecket: petit alcool blanc, genièvre, typiquement wallon, redoutable parce que pas fort et donc traître, se conjugue à tous les parfums lors des fêtes de Wallonie (citron, cerise, spéculoos, eau…)

Pèle-couye : casse-couille, importun quoi !

Piano Bar : très ancien café Namurois, café-concert le week-end, pas très frais mais les concerts sont souvent très chouettes.

Poufteux : engeance des cagnottes, profiteur qui met deux euros quand tout le monde en met cinq et qui commande une bière spéciale quand les autres commandent une pils. Qui n’a jamais son portefeuille, sauf s’il se fait arrêter par les pandores. Bref un pâle type.

Ratin tôt : plus ancien café de Namur, très typique.

Rendez-vous place du vieux/rendez-vous au vieux : si quelqu’un vous dit ça à Namur, feignez de ne pas comprendre, cela incitera peut-être l’auteur à reformuler correctement et à vous donner un rendez-vous sur la ’ Place du Marché aux Légumes’.

Sauce lapin : spécialité liégeoise qui vient napper les frites des gourmands de la cité ardente, c’est succulent.

Scotch : chez nous un scotch n’est pas un whisky (si on veut un whisky on demande un whisky, c’est simple) c’est une bière brune forte et légèrement sucrée qui se sert idéalement dans une chope en étain. A forte dose, le scotch pousse au lyrisme et à l’amitié entre les peuples.

Septante : en mauvais français soixante-dix. Même remarque que pour nonante.
Seven-seventy
Sieben-siebsig
Sept-septante

Sirop de liège : pâte à tartiner composée de pommes, de poires et de dattes, sur une tartine grillée, c’est tout simplement bon.

Vito(u)lets : boulette de viande (ballekes à Bruxelles, boulet à Liège), parfois servis avec une sauce tomate et des frites bien sûr. La frite ramollie par la sauce est un régal.

Vî soçon : quelque part entre ‘mon pote’ et ‘mon vieux camarade’, manière très amicale de saluer un bon copain.

Stella Artois, Jupiler, Maes : noms des principales pils/lager Belges. Ce sont des bières blondes, titrant +/- 5.2° d’alcool, qui se servent à la pompe (pression) en un seul mouvement, à 4° centigrade maximum, dans un verre rafraîchi au préalable, le faux-col se coupe. Toutes personnes osant servir une pils dans d’autres conditions fait partie d’une des catégories évoquées plus tôt à savoir et au choix mais le cumul est possible : gamin de merde, sotte garce, barakî/barakerêsse, èwaré…
Si la bière est chaude, si le verre n’est pas frais, si la bière a été servie en plusieurs mouvements (pompe coupée ensuite réactivée) et si la mousse n’a pas été coupée, deux solutions s’offrent à vous : changer de café ou accepter l’inexorable gueule de bois du lendemain.

Trappiste : est évidemment un moine de la trappe mais en Belgique désigne surtout une variété de bière produite par ces bons moines, il y a sept trappistes sur terre dont six en Belgique (une aux Pays-Bas : c’est une énigme !!), ce sont des bières fortes (il y a autre chose en Belgique que des bières fortes ??) et elles sont divines.


Allez, Bon’ fiesse à tortos.


Revenir en haut Aller en bas
Xtof
Orval Man
Xtof

Masculin Nombre de messages : 3028
Age : 50
Localisation : Nord 59
Date d'inscription : 07/04/2008
Points : 3445

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptyJeu 8 Sep 2011 - 10:57

Parfait JPL Frontalier ! 570649

Comme nos amis français ont du fermer boutique plus tôt cette année à Lille à causes des orages et qu'ils sont certainement en manque de festivités, ils sont maintenant fin prêts pour Namur:

http://www.fetesdewallonie.be/
Revenir en haut Aller en bas
Xtof
Orval Man
Xtof

Masculin Nombre de messages : 3028
Age : 50
Localisation : Nord 59
Date d'inscription : 07/04/2008
Points : 3445

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptySam 10 Sep 2011 - 9:28

Petite série spéciale Brussellllllloise !

Nos amis français aiment la Grand Place de Bxl et notre Mer du Nooooooooooord ! Ca pourra les aider.

Il y en a qqs unes que j'apprécie en particulier:
- celle où ils se trompent de jour et où il devront revenir le vendredi Frontalier ! 435642
- celle du cric pour bagnole tongue
- celle sur la plage pour la belle vue flower
- .....

A déguster avec modération


Merci à Pepone, Eric Lateigne et Marcouille pour la source.


Dernière édition par Xtof le Sam 10 Sep 2011 - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pilou
Modérateur
Pilou

Masculin Nombre de messages : 5290
Age : 58
Localisation : Beauraing, Belgique, Europe
Date d'inscription : 05/06/2008
Points : 5347

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptySam 10 Sep 2011 - 9:41

Si on avait mis des choux de Bruxelles dedans, ça n'aurait pas eu le même goût ... Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gigapc.be
Xtof
Orval Man
Xtof

Masculin Nombre de messages : 3028
Age : 50
Localisation : Nord 59
Date d'inscription : 07/04/2008
Points : 3445

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptySam 10 Sep 2011 - 9:43

@Pilou a écrit:
Si on avait mis des choux de Bruxelles dedans, ça n'aurait pas eu le même goût ... Laughing Laughing

Et la même couleur Frontalier ! 806631

PS: j'adore manger des choux de Bxl ! Mais ça fait badair
Revenir en haut Aller en bas
cyrtes

cyrtes

Nombre de messages : 2553
Age : 54
Localisation : 59+1
Date d'inscription : 06/02/2009
Points : 2880

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptySam 10 Sep 2011 - 10:25

J'adooooore, 6mn de bonheur : Ce que la belgique a de meilleur : de la bière, de l'humour et des acteurs improbables ! Frontalier ! 12814
Revenir en haut Aller en bas
Xtof
Orval Man
Xtof

Masculin Nombre de messages : 3028
Age : 50
Localisation : Nord 59
Date d'inscription : 07/04/2008
Points : 3445

Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! EmptySam 10 Sep 2011 - 10:28

@cyrtes a écrit:
J'adooooore, 6mn de bonheur : Ce que la belgique a de meilleur : de la bière, de l'humour et des acteurs improbables ! Frontalier ! 12814

Et en plus la Kriek, c'est bon Frontalier ! 570649
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Frontalier ! Empty
MessageSujet: Re: Frontalier !   Frontalier ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Frontalier !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum ENDURO59.COM :: LA BUVETTE du FORUM :: Divers - Blagues-
Sauter vers: